Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Fangirl de Rainbow Rowell

Fangirl de Rainbow Rowell

Bonjour tout le monde, j’espère que vous profitez bien du lundi de Pâque. Ici, c’est plutôt calme et j’en profite pour rédiger quelques chroniques, dont celle-ci :

Fangirl de Rainbow Rowell, aux éditions Castlemore.

Croisé sur un rayonnage de la bibliothèque, j’entendais presque ce roman me hurler de le prendre. Faible que je suis, j’ai cédé et l’ai emprunté. Et, oui c’est vrai, la couverture m’a fait craquer, simple et girly, que du bon !

Bien m’en a pris, car j’ai été victime d’un coup de cœur totalement inattendu.

Je ne connaissais que très peu de choses sur Rainbow Rowell, j’avais, entre autre, entendu quelques échos assez positifs de certaines booktubeuses et bloggeuses sur Eléanore et Park. Et après avoir lu Fangirl, je vais sans aucun doute me lancer prochainement sur cette lecture, car la plume de l’auteur m’a plus qu’enchantée.

Ce fut une lecture qui m’a fait vivre une agréable parenthèse, où mes ennuis et mon quotidien ont pris le large l’espace d’un instant. Je me suis complétement laissée porter par les émotions des personnages sans me poser de questions, parasites ou légitimes.

Cath et sa sœur jumelle, Wren entrent toutes deux à l’université. L’une en est folle de joie, l’autre beaucoup moins. Cath voit Wren refuser de partager la même chambre qu’elle, préférant insérer de la distance entre-elles.

Pour la jeune femme, c’est un coup dur, jamais elle n’avait envisagé être séparée de sa sœur.

S’ouvrir au monde n’est absolument pas son truc, elle préfère rester bien gentiment dans sa coquille pour écrire les aventures de Simon Snow et de son Némésis, Baz (deux personnages de fiction dont elle est fan) à travers de folles fanfictions.

Néanmoins, Cath ne peut éternellement rester seule cloîtrée dans sa chambre, c’est du moins l’avis de Reagan, sa colocataire, et de Lévi, le meilleur ami de cette dernière.

Bon, autant le dire directement, ce roman n’est pas LE meilleur roman au monde, mais il est parvenu à me vendre du rêve sans me faire sourciller.

Je suis tombée sous le charme de Cath, un personnage principal attachant avec beaucoup de défauts, et de craintes. Un personnage avec lequel il est très facile de s’identifier. Et par extension, certaines de ses facettes m’ont fait penser à des amis, dont une en particulier (Loki si tu passes par ici…) ; ce qui est tout bénéfice pour le récit selon moi.

Pour ce qui est de la romance entre Lévi et Cath, elle est absolument géniale et suinte de mignonitude (oui j’invente des mots, et non, ce n’est pas un spoiler, car on s’y attend dès la page 23 du récit !). Il n’y a donc, pas vraiment d’effet de surprise, mais ça ne m’a pas vraiment dérangée puisque je voulais m’embarquer dans une valeur sûre par laquelle je ne serais pas déçue.

L’un des gros point faible de ce roman, car il a beau être un coup de cœur, il est loin d’être parfait ; c’est sa traduction qui est bourrée des fautes grammaticales et orthographiques (oui, c’est moi qui dis ça), et je ne parle pas de la syntaxe !

Le second problème, ce sont les nombreuses incursions dans les fanfictions qu’écris Cath. Je comprends que la fanfiction est une grande part de l’univers du personnage de Cath, mais pour moi, ces passages étaient vraiment trop longs, trop nombreux et causaient de trop grandes ruptures avec le récit initial. Le lecteur perdait, et c’est mon cas, le fil conducteur du récit. Au lieu de cela, j’aurai amplement préféré que l’auteur s’attarde davantage sur Reagan qui me semblait être un personnage intéressant à développer.

Cela mis à part, Fangirl est un excellent bouquin, avec lequel j’ai adoré passé du temps. En quelques pages, on aborde l’écriture passionnée, les différents types d’attachements : à la famille, aux amis, et même aux univers imaginaires.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article