Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BookOver

Des livres, du thé et du bonheur

Les Chaînes du Silence de Céline Chevet

Bonjour mes oursons ! 🐻 J’espère que vous allez bien et que vous prenez bien soin de vous et des autres.

En ce beau mois d’avril, que diriez-vous d’une nouvelle chronique ? Non, parce que je n’en ai pas trop fait ces derniers temps sur le blog, et que ça me manque un peu de ne plus trop parler de mes lectures. Je ne suis pas encore au point sur Instagram, mais j’ai tout le temps de m’améliorer !

Alors, direction : le reste de l’article pour découvrir un nouveau titre que j’ai a.d.o.r.é ! (Promis ce n’est pas un poisson d’avril) 🐟

Titre : Les chaînes du silence

Auteur : Céline Chevet

Éditions : Les Éditions du Chat Noir

Prix : 19,90€

Pages : 308 p.

Note : 4,5/5

 

Résumé : « Après avoir sauvé la vie d’un vampire, Nathanaël est contraint de fuir son village. Réfugié au plus profond de la forêt où ces créatures gardent les ombres, il est adopté par l’une d’entre elles qu’il nomme Kael, scellant ainsi son destin.

Malgré sa nouvelle condition d’animal domestique et le silence permanent de son maître, Nathanael observe la communauté qu’il intègre et dont il ignore tout. Pour la première fois, il apprend à contempler ces espaces immenses qui isolent les hommes et abritent les Bêtes, ces créatures issues d’un autre temps.

Lui, l’humain fragile et sensible, symbolise tout ce que les vampires immortels ne regardent plus. Mais parce qu’il choisit de s’attacher pleinement à son maître, leur vie en est bouleversée. De ces chaînes nait un espoir. La liberté. Pour tous les deux. »

 

Céline Chevet, on la connaît pour son excellent La fille qui tressait les nuages. En tout cas, c’est de cette façon que j’ai découvert sa plume. Et j’avoue que ce titre est lu et approuvé.

Les Chaînes du Silence c’est son dernier né (Lu et doublement approuvé pour le coup !) qui est sorti ce 1er avril (non ce n’est pas un poisson) et disponible au format e-book sur le site du Chat Noir.

Et ce titre mes oursons ! Je peux même vous dire que j’ai été bien plus emballé par ce nouveau roman que par LFQTLN (La-fille-qui-tressait-les-nuages) qui plaçait quand même la barre assez haut.

On change de registre

Acquis lors de la Foire du Livre de Bruxelles (qui ne fut miraculeusement pas annulée), j’avais complétement craqué pour sa couverture qui me promettait mystères et une petite ambi bien gothique avec le combo forêt-grisaille-silence. Ce qui est dingue, c’est que même pour la couverture y a plusieurs lectures, je reviendrai plus tard sur cet élément.

Puis, faut dire ce qui est ; l’autrice était présente et depuis LFQTLN j’y vais les yeux fermés avec ses œuvres. Cependant, pour cette chronique, je vais totalement occulter son titre précédent pour ne parler QUE des Chaînes du Silence. Mais sachez que j’ai préféré ce roman à son grand frère !

 

Ce que j’ai adoré avec ce roman, c’est avant tout son ambiance. Le sentiment d’être immergée dans un univers sauvagement poétique, et cette sensation ne m’a pas quitté une seule fois lors de ma lecture. C’est simple, lorsque je le lisais, j’étais ailleurs, dans un monde onirique revisitant le mythe du vampire d’une manière totalement singulière. Singulière, mais aussi cruelle et ombrageuse. Pour le coup, pas de boule à facettes, rangez votre Cullen dans son cercueil.

Oui, celui-là aussi

Du côté de l’intrigue, et bien j’ai un sentiment un peu ambivalent. Aux premiers abords, il n’y a pas vraiment une intrigue bien précise. Mais ce n’est pas pour cela qu’il n’y a pas d’histoire !

Le « héros » ne part pas d’un point A pour aller au point B. Enfin… je ne l’ai pas lu de cette manière. Je me suis contentée de me laisser porter par le récit et ses personnages, au combien énigmatiques. Il n’y a pas une ligne de cet ouvrage qui n’a pas sa place. Et une fois ma lecture terminée, mon esprit a joué au casse-tête chinois et a tout remis dans l’ordre. À la fin de cette lecture, j’étais soufflée par la maîtrise qu’a eu l’autrice.

Sachez qu’il n’y a pas que la couverture qui possède plusieurs sens…l’ensemble du récit en lui-même comprend plusieurs niveaux de lecture assez dingues. J’ai eu besoin d’un certain temps avant de m’en remettre. La dernière page du bouquin avait beau être tournée que mon esprit cogitait encore. J’ai adoré ça. Ben oui, y a un petit côté malsain, mais ça, mon cerveau en redemande.

 

Les Chaîne du Silence, c’est également un récit de voyage, tant au sens strict qu’au sens métaphorique. Ce n’est ni heureux, ni impérieux, mais il amène une réflexion sur nous et le monde très intéressante. Raison pour laquelle je vous le conseille plus que vivement.

Au cercueil j'ai dit !

Et bien voilà les oursons, 🐻 j’espère que vous avez bien appréciez cette chronique. L’avez-vous déjà lu, acheté ou ajouté dans votre wish list ? Ai-je réussi à vous donner envie de le découvrir ?

 

Quoiqu’il en soit, j’espère que vous allez bien, et que vous vous perdez dans de merveilleuses histoires. Bisous et à très bientôt pour de nouveaux articles !

J'ai aimé

Ps : Commenter vous permettra de ne pas vous retrouver esclave d’un vampire taciturne mangeur de rats.

Et non, je ne m'excuserai pas pour les GIF !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
J'avoue il me tentait pas du tout parce que VAMPIRE mais tu le vends très très bien (et bravo pour les gifs, on s'en lasse jamais lol)
Répondre
A
Ahaha merci ! :D
Oui Twilight est une source inépuisable de gif

Alors, je conseille vraiment, car c'est une sorte de vampire vraiment originale :) je n'en ai jamais lu/vu ailleurs de pareils. Mais c'est surtout entre les lignes qui m'a marquée.