Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire

Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire

Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire chez les éditions Présence Africaines.

Hello mes oursons ! J’espère que vous allez bien et que vous profitez des couleurs de l’automne.

Alors, je ne pense pas que cette chronique sera bien longue, tout simplement parce que je n’ai pas grand-chose à dire de ce...livre (horrible machin que j’ai détesté et auquel je n’ai rien compris).

Aimé Césaire nous parle de son pays, du continent qui l’a vu naître, l’Afrique. Des sentiments qu’il éprouve à l’égard de ses origines et des injustices vécues par tout un peuple.

Outre le fait qu’il ne fut pratiquement impossible de l’obtenir, j’ai dû l’emprunter à une amie, alors qu’il s’agissait d’une lecture obligatoire pour un examen de littérature.

Lus donc, en quatrième vitesse la veille dudit examen (on ne se refait pas), je dois bien avouer que je n’ai rien retenu des mots qui ont défilés sous mes yeux.

Je me souviens, néanmoins de mes impressions de lecture, d’ailleurs, durant cette longue agonie que fut ma lecture, je me sentais hagard et complétement perdue.

J’étais comme anesthésiée.

J’ai l’impression que l’auteur (membre de l’académie française, c’est toujours bien de préciser) avait un compte à régler, et à travers ce très long poème, il le fait avec ses lecteurs.

Le tout avec un lyrisme exacerbé.

C’est une poésie que je n’ai vraiment pas sus apprécier. Cette lecture me dérangeait, durant l’entièreté de ma lecture, j’ai ressentis un certain malaise.

C’est bien d’ouvrir les yeux, c’en est une autre de dénoncer une ethnie comme étant le mal incarné. Je suis ressortie révoltée et prête à jeter ce bouquin dans un coin.

J’ai l’impression d’avoir raté quelque chose, ou de ne pas avoir compris l’étendue de cette œuvre. Comme quoi, lire de la « grande » littérature n’est pas donnée à tout le monde.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article