Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BookOver

Des livres, du thé et du bonheur

Show must go on

Hello les oursons 🐻, j’espère que votre semaine se déroule le mieux possible (petite dédicace à ma little ΖΛΖ qui est en plein stage et qui va tout dégommer, si, si je crois en toi ♥).

 

Je viens vers vous pour partager un avis cinéma, ça faisait longtemps vous allez me dire !

Oui, oui, à chaque fois que j’allais au cinéma, j’avais envie de partager avec vous mon ressenti, mais…clairement je n’avais pas la motivation d’écrire un billet. Paresse quand tu nous tiens…

Cependant, il faut ABSOLUMENT que je vous parle du dernier film que j’ai été voir (pas plus tard que ce weekend), parce que là…c’est une pépite ! (Et laissez-moi vous dire que ce mois de novembre va être de la folie pure en ce qui concerne les sorties cinéma…mais ça, je vais vous en parler dans un autre article)

 

Si vous avez un minimum de culture musicale vous avez déjà grillé le titre du film dont je vais vous parler, assez de mystères, parlons de Bohemian Rhapsody.

 

Warning (il y en aura des mots en anglais dans cet article, mille excuses…ou pas) : Je n’étais pas née lorsque Freddie Mercury est décédé. C’est donc tout logiquement que je n’ai jamais vu ou entendu un concert de Queen alors que le groupe était encore en activité (avec Freddie).

En revanche, mon papa ayant été animateur radio dans sa jeunesse c’était impossible pour lui de passer à côté de ce phénomène. Sans être devenu un fan absolu du groupe, il a suivi son actualité et l’a énormément apprécié. J’étais encore dans le ventre de ma mère quand j’ai entendu pour la première fois du Queen (entre-autre chose). J’ai grandi avec cette musique, et je me suis approprié le groupe à l’adolescence. Je connais les morceaux les plus connus, je les aime et je regrette d’être née dans les années 90 et non pas avant.

Mais ce n’est pas le sujet !

Ce que je voulais initialement vous dire, c’est que je ne suis pas une spécialiste du groupe, je ne connais pas tous les détails de leur histoire, donc impossible de juger le film sur cet aspect. Je vais me contenter de parler de ce que j’ai ressenti lors de la séance.

Merci de votre compréhension les oursons ! 👍

 

J’ai entendu milles avis sur ce film avant d’aller le voir par moi-même (et en famille s’il vous plaît). Il était bon, pas assez réaliste, blablabla…

Pourtant, si j’ai eu un peu de mal avec les premières minutes, j’ai rapidement été embarquée par la musique et l’énergie qui s’en dégageait. Impossible de ne pas fredonner ou de bouger en rythme.

Oui, je le dis j’ai kiffé grave 😍 ! (Expression périmée depuis 2010, j’assume)

Niveau musique : inutile d’épiloguer dessus. C’est du Queen (c’est un peu pour ça que l’on va voir le film). Alors oui, on tourne énormément autour de la mythique Bohemian Rhapsody et on se concentre surtout sur les gros succès du groupe. Mais cela permet à tout le monde de le voir et de se sentir raccord. Et non, ce n’est pas parce que c’est entièrement du playback que c’est nul ou que les acteurs n’ont rien foutu. Après tout, si Rami Malek avait chanté, je suis certaine que les critiques auraient fusées en disant que ce n’était pas du Freddie Mercury. Next.

 

Le jeu des acteurs : franchement…rien à dire. J’en suis venue à oublier complètement qu’il s’agissait d’acteurs et non pas des membres du groupe. Leur ressemblance est époustouflante et mes parents ont même cru voir à plusieurs reprises des images d’archives.

C’est extatique, surtout la reconstitution du concert du Live Aid qui m’a transportée (et pour avoir visionné les 24 minutes du concert je peux vous dire que c’est incroyable).

 

J’ai ri, j’ai été gênée, j’ai eu les larmes aux yeux et c’était le cas de toute la salle. En plus, le film se termine en une apothéose…c’est simple, à la fin de la séance, toute la salle à applaudi ! Si avec ça vous n’avez pas envie de le voir, je ne sais pas quoi vous dire.

Si, vous proposer la bande annonce !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article