Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Le vol de l’aigle T3 Le poids de l’héritage de Marie-Laurence Versini

Le vol de l’aigle T3 Le poids de l’héritage de Marie-Laurence Versini

Le vol de l’aigle T3 Le poids de l’héritage de Marie-Laurence Versini (autoéditer).

Bon, c’est un peu gênée que j’entame cette chronique, car ça fait approximativement six mois que j’ai terminé cette lecture. Et déjà auparavant, j’avais laissé ce troisième tome dans ma PAL environ un mois, alors qu’il s’agissait d’une sortie que j’attendais avec impatience.

Quand je l’ai reçu, j’étais persuadée que j’allais me jeter dessus comme une hyène enragée sur un bébé antilope blessé (oui, je sais, j’ai le don de vous imposer des images assez dégoûtantes dans mes métaphores). Mais ça n’a pas été le cas, et peut-être ai-je bien fait, mon esprit attendait-il le bon moment ?

Quoiqu’il en soit, je n’ai pas été déçue !

J’ai adoré ce troisième tome qui est dans la continuité de ses deux prédécesseurs, avec, néanmoins, de nombreuses différences notables que je vais vous énumérer dans la suite de cette chronique.

Mais avant cela, je tiens à vous mettre en garde, comme il s’agit d’un tome trois, il risque et il y aura des SPOILERS sur les deux tomes précédant.

Alors pas de panique, les zones avec Spoils seront indiquées en italique. Mais avant ça, un petit résumé s’impose.

Dans ce tome trois, nous retrouvons Victor et Joseph Zavilcea plongés dans une situation peu enviable. La Guerre règne en maître sur les Terres de l’Est, les différents royaumes sont entrés dans un conflit qui semble infini.

Prêt à tout pour se venger des Horganthes, les souverains Valaques infligent au continent un véritable bain de sang.

Pris à la gorge, Jenci (souverain Horganthe) s’allie avec le souverain Silesian, Alean. Tout se met en place sur l’échiquier politique pour plonger les Terres de l’Est dans la période la plus sombre de son histoire.

Sans aucune surprise, j’ai retrouvé avec un plaisir quasiment malsain ces personnages, que je trouve extraordinaires. En quoi sont-ils extraordinaires allez-vous me demander ?

Simplement parce qu’ils ne restent pas statiques tout au long du récit, ils évoluent en même temps que la plume de l’auteur prend en maturité.

De plus en plus travaillé, le récit nous emporte à travers différentes visions du conflit qui oppose à présent l’ensemble des pays des Terres de l’Est.

La grande nouveauté est que le lecteur n’est plus cantonné à la vision valaque, mais vit des incursions chez les autres protagonistes. Ces incursions ne sont pas anodines, dans mon cas, elles m’ont ouverts les yeux et ont conduit à certaines interrogations, principalement sur le bien-fondé de l’entreprise guerrière des personnages principaux.

Risque de Spoil

Autre nouveauté, l’arrivée fracassante d’un personnage très attendu, le fameux Alean. Cause de bons nombre de fantasmes dans la tête des lectrices de la série (oui, moi y compris).

Alors, comme l’auteur nous l’avait promis, il s’agit d’un personnage haut en couleur !

Fin du Spoil

En ce qui concerne le récit en tant que tel, il évolue énormément. Comme dit plus haut, l’ambiance est un peu plus sombre, plus guerrière. La Guerre occupe une grande place au sein du récit, ce qui créer une grande cassure entre ce tome-ci et les précédents.

Les personnages se retrouvent séparer sur des fronts différents, chose inhabituelle pour le lecteur jusqu’à présent.

Je pense qu’au niveau de l’écriture, il doit s’agir d’une difficulté supplémentaire pour l’auteur, néanmoins, selon moi c’est bien réussit. Malgré tout, j’ai trouvé que certaines transitions entre deux scènes guerrières étaient un peu longuettes.

Mais cette faiblesse est palliée par l’attachement que le lecteur ressent pour quasi tous les personnages !

C’en devient même une torture, car bien que chacun ait ses vices respectifs, ce sont des hommes et femmes attachants et surtout, humains. Leurs conflits ne concernent pas en un affrontement entre le bien d’un côté et le mal de l’autre, mais bien des hommes face à d’autres hommes.

Risques de Spoils

Ce qui fait que je suis très curieuse quant au dénouement choisi par l’auteur, j’ai quelques craintes quant à certaines issues possibles et que je vois lentement se profilées : morts ; trahisons ; etc.

Fin du Spoil

Plus je parle de ce troisième tome, plus j’ai hâte de lire le prochain et dernier tome (normalement).

Alors, oui, si vous hésitez encore à entamer cette série, c’est plus que chaudement que je vous la recommande !

Si vous avez déjà entamé la série et que vous hésitez à la continuer, c’est plus que chaudement que je vous conseille d’acquérir les tomes suivants !

Joseph et Victor Zavilcea par M-L Versini

Joseph et Victor Zavilcea par M-L Versini

Le petit mot sur la couverture : Petite précision avant tout autre propos, c’est l’auteur elle-même qui illustre ses couvertures. Et je dois dire que, pour avoir cinq de ces réalisations encadrées et accrochées au mur de ma chambre, et tout autant en fond d’écran, j’adore son style !

Donc, oui, je ne peux qu’adorer cette première de couverture, je crois d’ailleurs qu’elle est ma préférée des trois tomes déjà sortis.

Si elle ne représente pas exactement une scène bien précise du roman, elle symbolise à merveille une prise de conscience que vit Victor, le personnage central.

Royale, mystérieuse, avec une touche de symbolisme, elle cadre parfaitement avec le récit (bravo à M-L Versini). D’ailleurs, l’auteur nous offre quelques croquis à la fin du roman, histoire de s’imprégner encore d’avantage dans son univers.

En bref, ce troisième tome est une réussite, si j’ai trouvé que certains passages pouvaient être un peu longuets, l’intrigue n’en est que plus intense. Et je ne vous cache pas qu’une certaine addiction aux personnages se fait ressentir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article