Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Le prince des Maudits T2 Emil le Clairvoyant de Lenia Major

Le prince des Maudits T2 Emil le Clairvoyant de Lenia Major

Le prince des Maudits T2 Emil le Clairvoyant de Lenia Major, chez Balivernes éditions, dans la collection Roman Ados.

Ce roman fait partie du service presse envoyé par les éditions Balivernes, que je remercie chaleureusement de la confiance qu’ils accordent au blog.

J’ai été extrêmement heureuse de retrouvée Eva et Emil, un couple de personnages avec qui je ressentais un excellent feeling durant ma lecture du premier tome (qui avait été le grand coup de cœur en fin d’année 2014).

Ayant lu ce second tome de la même manière que le premier, c’est-à-dire en une nuit, inutile de vous dire qu’il est bien parti pour devenir le premier coup de cœur de l’année 2015.

Eva et Emil sont parvenus a échappé aux mains des cavaliers noirs. Afin d’obtenir le soutient nécessaire dont Emil a besoin pour reconquérir son fief, ils se rendent auprès de la tante du prince.

Accompagnés par les Maudits, ils vont devoir faire face aux différents maux du Moyen-Âge, maladie, etc. Face à ceux-ci, le savoir et les connaissances médicales d’Eva seront précieux.

Il faut absolument qu’Eva réussisse à reprendre ce que l’on a volé à Emil, sans quoi l’Araignée l’abandonnera et elle ne pourra jamais revenir dans son époque…

J’ai réellement adoré ce second tome. On en apprend davantage sur le mystérieux personnage qu’est l’Araignée ainsi que sur les origines des étranges pouvoirs que détient Eva. Mais pas seulement !

J’aime me raccrocher aux relations qui lient les différents personnages ainsi qu’à leur évolution, entre Eva et Emil bien entendu (quel couple !), mais aussi entre cette jeune fille du 21e siècle et un petit garçon du Moyen-Âge (qui s’est révélé être admirablement tendre et craquante).

L’écriture de Lenia Major est un délice qui m’a une fois encore envoutée, l’auteur regroupe toutes les émotions dans ce roman, la tristesse, l’amour, l’humour également, etc. C’est ce mélange pétillant de bonne humeur qui accroche immédiatement le lecteur.

Bien que son écriture soit de temps à autre un peu simpliste dans les descriptions (oui, c’est la fan de Tolkien qui parle/écrit), je me suis pourtant laissée aller et j’ai pu, pleinement me régaler de ce style. Et lorsque l’on lit ce roman avec ce regard nouveau, on s’aperçoit que chaque page recèle de magnifiques dialogues/réparties/citations à lire et relire tant que l’on peut.

Fait rare, je vivais l’intensité des émotions des différents personnages, j’ai ri, j’ai pleuré avec eux. Et ça, peu de livres sont parvenus à me faire ressentir autant de d’émotions durant ma lecture.

Je me suis sentie totalement en accord avec le personnage d’Eva, à la fois perdue dans ce Moyen-Âge, mais aussi forte d’espoir. J’aime le fait qu’elle soit aussi éloignée d’une demoiselle en détresse qu’une fourmi du soleil. Elle est pleine d’esprit, de vivacité, d’autodérision et son sale caractère n’est en fait que l’une de ses nombreuses qualités.

Quant au bel Emil, s’il avait déjà su toucher mon cœur lors du premier opus et bien il est devenu l’un de mes bookfriend favoris (en haut de ma liste en tout cas). Beau, brave, il apprend la vie et à se battre malgré sa cécité et le sort qui joue en sa défaveur.

Et que dire du couple que forment ces deux-là, pour moi, il n’y avait qu’une seule issue possible les concernant. Car ce couple est bien trop adorable, avec eux, on a envie de croire en l’Amour, le vrai de vrai, celui qui dure toujours.

Les deux seules et uniques petites choses qui m’ont dérangée suite à ma lecture. La première est : la légère déception de ne pas avoir d’avantage d’informations sur Mike alors que l’auteur s’est donné un mal de chien pour l’introduire dans le récit. Et que, calquée sur Eva j’ai ressenti à l’égard de ce personnage tantôt des sentiments de haine (j’ai mentalement encouragé Eva lorsqu’elle l’étranglait), tantôt de la curiosité (non mais, qui c’est à la fin ?! Sentez-vous mon irritabilité sur ce point ?).

La deuxième, et ici, ENORME déception, c’est que ce second tome signe la fin des aventures d’Eva et d’Emil. Étant donné que je me suis très fortement accrochée à ces deux-là, la lectrice que je suis a du mal à s’en séparée.

Néanmoins, je trouve que ce second tome clos parfaitement cette histoire.

D’ailleurs, l’ensemble de ce diptyque est parfait, il n’y a rien à changer et encore moins à jeter. Je vous conseille donc vivement de vous aventurez dans la lecture de ces deux tomes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article