Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Le chevalier noir de Michaël Escoffier et Stéphane Sénégas

Le chevalier noir de Michaël Escoffier et Stéphane Sénégas

Le chevalier noir de Michaël Escoffier et Stéphane Sénégas chez édition Frimousse dans la collection Sa majesté du soir.

Autant vous le dire d’emblée, lorsque j’ai aperçus cet album, j’ai été hypnotisée. Étant dans ma phase chevalier (oui, même à 21 ans, j’ai de telles phases), j’en ai fait directement l’acquisition.

Selon moi, cet album peut convenir à des enfants dès l’âge de quatre ans.

La texture de la couverture me fait réellement penser à du carton, ce qui en définitive, rend le livre assez fragile. Mais, cela donne également son charme, le fond marron qui s’étend à l’ensemble de l’album donne l’impression d’avoir non pas un livre pour enfant, mais ancien grimoire.

De plus, l’idée des illustrations assez simplistes avec des couleurs basiques, redondantes et assez sombres m’ont conquises. Donnant au dessin une atmosphère finale assez mignonne.

Le format m’a également charmé, étant assez grand juste génial pour ce que j’appelle la lecture de juste avant couché.

L’histoire se concentre sur deux personnages, la Princesse et, bien entendu, le Chevalier noir. Il s’agit principalement d’un dialogue entre les deux personnages qui se veut humoristique.

Une tour à prendre, une princesse peu gracieuse et peu désireuse de descendre de sa tour, un chevalier arrogant, loin du preux et gentilhomme idéalisé, des images assez éloignées des stéréotypes que j’ai énormément appréciés.

Ce que j’ai aimé dans cet album, entre autre, c’est le changement de police d’écriture lorsqu’un des personnages prend la parole. Ça a rendu ma lecture un peu plus attrayante. Les illustrations en double pages tout du long du récit sont aussi très sympathiques.

Comme dans beaucoup d’album jeunesse, il y a une petite morale à la fin de celui-ci. Ce que je déplore quelque peu, car l’histoire est complétement au service de cette morale.

Si cet album reste assez chouette, il est tout de même une petite déception pour ma part. Bien que j’aie pu esquisser un petit sourire durant ma lecture, ce n’est pas un album que je retiendrai.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article