Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Les baisers de Cornélius d'Agnès de Lerade et Charlotte Cottereau

Les baisers de Cornélius d'Agnès de Lerade et Charlotte Cottereau

Les baisers de Cornélius d’Agnés de Lestrade et Charlotte Cottereau, aux éditions Balivernes dans la collection Calembredaines.

Un nouvel album supplémentaire dans ma bibliothèque !

Il s’agit ici, d’un service presse que j’ai reçus grâce au service de Balivernes éditions, que je remercie chaleureusement, cela m’a fait énormément plaisir de travailler avec eux.

« Les baisers de Cornélius » est, en tant que tel, un très bel objet livre, avec sa couverture brochée et rigide qui doit être bien pratique pour les petites mimines qui seront sans nulle doute, pressées de découvrir l’histoire qui se cache dans cet album plein de tendresse.

Histoire, qui selon moi est abordable dès l’âge de 4-5 ans (maintenant je ne suis pas une grande spécialiste des lectures pour enfants), c’est en tout cas ce qu’indique l’éditeur sur son site.

Cornélius, un vieux monsieur, seul et un peu triste passe son temps à inventer des choses.

Un jour, il met au point une étrange machine, à faire des baisers !

Certains d’entre eux vont se perdre dans le village, où les enfants les engloutiront avec avidité. Mais la plupart, vont se rassembler au-dessus de la maison de Gala, la vielle sorcière du village que les enfants redoutent tant…

J’ai énormément apprécié ce petit album, j’avoue qu’il s’agit de mon coup de cœur du moment, j’ai littéralement fondue devant le final de l’histoire.

Les thèmes abordés sont ; les câlins et les bisous, bien entendu, mais également, plus largement, l’amour dans la vie des personnes âgées (un thème très touchant).

Agnès de Lestrade a réellement manié le sujet d’une main de maitre et ce, sans fausses notes.

Quant à Charlotte Cottereau, elle peut être fière de ses illustrations. Leurs tracé est agréable, avec des lignes simples (parfait pour les jeunes lecteurs), mais qui ne sont, néanmoins pas exemptes de détails, qui toucheront davantage les plus âgés.

Au niveau des couleurs employées, c’est un régal pour l’œil, des entrelacs de turquoise et d’oranges qui sont loin d’être criard et donne un aspect de sérénité à l’album. Une mention spéciale pour l’impression gros grains, qui m’a fait songer aux anciennes photographies ou au papier vieilli, cela donne un véritable cachet supplémentaire à l’ambiance générale de l’album.

En bref, « Les baisers de Cornélius » sont un gros coup de cœur, un livre plein de tendresse à partager à tout instant avec les petits et les grands, car, après tout, les baisers sont à consommer sans modération et à tout âge.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article