Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BookOver

BookOver

Au fil des pages une vie se tisse

Le journal d'une princesse T8 De l'orage dans l'air de Meg Cabot

Le journal d'une princesse T8 De l'orage dans l'air de Meg Cabot

De ce roman, si l’on peut le nommer ainsi, je ne retiens qu’une seule et unique chose, l’ennui que j’ai éprouvé en lisant ce énième tome de cette série.

Série que l’on cite immédiatement lorsque l’on pense à Meg Cabot, ce qui au finale me déçoit fortement, car, selon moi, il ne s’agit guère de ses meilleurs œuvres.

Mis à part que l’histoire tourne en rond et ne fait qu’ajouter ici et là quelques menus détails dont on se passerait parfaitement (c’est une adoratrice, une fervente voir même une personne qui idolâtre les descriptions de Rolling et surtout de Tolkien qui dit ça).

Cette série qui a fait connaître Meg Cabot aux yeux du grand publique, n’est à présent qu’un amalgame de faits décevants dans un cadre tout aussi décevant.

Une fois de plus, Mia se concentre sur elle-même et se morfond sur son sort.

C’est bien compliqué d’être princesse, s’occuper un minimum des occupations des autres avant les siennes lorsque l’on est nombriliste.

Dans ce tome-ci, c’est son adorable petit-ami, Mickael qui lui cause des problèmes.

En effet, désirant faire ses preuves en tant qu’ingénieur en robotique médicale et ainsi sauver d’innombrables personnes souffrantes de défaillances cardiaques. Mickael doit se rendre au Japon durant une petite année afin de concevoir un prototype.

Pour Mia, le monde s’écroule.

Sa majesté estime qu’il est impossible de vivre loin de celui qu’elle juge être son futur prince consort…

Un seul mot pour résumer cette lecture, affligeant.

Et je passe les trahisons, et autre menu-frottin de la valse des couples !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article